Vieillissement du visage

Vieillissement du visage


Il serait trop simple de considérer le vieillissement du visage comme un simple relâchement cutané (« peau ridée »). Les modifications concernent le squelette (« la charpente »), les muscles et plan sous cutanés musculo-squelettiques (à l’origine de la motricité du visage) et la peau (« l’enveloppe »). Il faut donc pouvoir analyser toutes ces composantes et être capable d’agir à ces différents niveaux pour obtenir un résultat naturel et durable.

Avec le temps :

  • sous la contrainte d’agressions extérieures (le soleil et le tabac par exemple), la peau se modifie en qualité (diminution de son élasticité et de sa tonicité) et en quantité (diminution d’épaisseur). Cela se traduit par exemple par des «rides»
  • les tissus sous cutanées (système musculo-aponévrotique superficiel et septi) se relâchent. Cela se traduit par exemple par les « poches sous les yeux »
  • le squelette diminue en volume par endroit. L’édentation en est la cause principale. Cela se traduit par exemple par une lèvre supérieure d’aspect amincie par manque de soutient osseux sous jacent (résorption osseuse os maxillaire).

Les principales modifications retrouvées en fonction de l’âge sont 

  • 30 ans
    • apparition des sillons nasogéniens
    • début de relâchement palpébral avec aspect fatigué du regard.
  • 40 ans
    • pattes d’oie, rides du Lion
    • perte de définition des mâchoires
  • 50 ans
    • plis d’amertume
    • double menton
    • bajoues
    • poches palpébrales
    • diminution du volume des pommettes
    • apparition de taches cutanées
  • 60 ans
    • peau plus fine
    • excès palpébral supérieur
  • 70 ans
    • accentuation de toutes les modifications

visage jeune

 

 

Retour en haut de page ↑
Visage Visage Visage